mercredi , 15 août 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Histoire / Elles auraient pu changer le monde?

Elles auraient pu changer le monde?

Imaginer la révolution industrielle au début de l’aire chrétienne avec l’évolution de la pile électrique de Bagdad, de la machine d’Anticythère ou de l’éolipyle !

Soit nous ne serions plus là pour en parler, soit nous aurions déjà résolu la problématique du réchauffement climatique avec des solutions innovantes, ou encore, nos ancêtres auraient pu évoluer avec des choix plus sages que les notre?

Pile électrique de Bagdad IIIe siècle av. J.-C

Puis la première batterie électrique, la pile électrique de Bagdad
La « pile électrique de Bagdad » est le surnom donné à une poterie datant du IIIe siècle av. J.-C., découverte en 1936 dans un village près de Bagdad dans l’actuelle Irak. Cette poterie est renommée depuis que quelques archéologues, tels que Wilhelm König (de), ont émis l’hypothèse qu’elle aurait servi de pile électrique. Cette thèse est toujours controversée en 2017 (jedoute.net).

La “machine” d’Anticythère 87 av. J.-C

appelée également mécanisme d’Anticythère, est considérée comme le premier calculateur analogique antique permettant de calculer des positions astronomiques, datée comme antérieure à 87 av. J.-C.

L’éolipyle Ier siècle ap. J.-C

ou éolipile (lat. æolipila, « boule d’Éole, sphère de vent ») est une machine à vapeur et à réaction conçue par Héron d’Alexandrie (Ier siècle ap. J.-C.).

Ce principe simple a servi pour l’ouverture et la fermeture des portes de certains temples (voir le premier livre des Rois 7,13-7,38).

Mais il a fallu attendre un peu (1500 ans), “la machine à vapeur”:

Vérifier aussi

L’effondrement ou collapsologie?

Il est temps de choisir, on y arrive. L’effondrement ou la transformation. Basé sur des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.